Expérience d’une perte durant la période de crise de Corona

 

La perte est toujours difficile, et dans les circonstances malheureuses créées pendant la crise du Corona, la perte devient d’autant plus difficile.
Les funérailles ont lieu de manière limitée, les amis et connaissances ne peuvent pas assister aux funérailles, à la semaine de deuil et aux cérémonies du souvenir, et même les membres de la famille proche ne peuvent pas y assister.
Cet état de fait pèse lourdement sur la personne en deuil et l'environnement et conduit à un sentiment de grande solitude.
La participation à des cérémonies religieuses et sociales revêt une importance primordiale dans chaque société et religion :
Il permet à la personne endeuillée et à son environnement de faire face à cette triste réalité, de se rassembler, de se soutenir mutuellement, de se dire au revoir, d'exprimer des sentiments, de se rappeler des souvenirs pour partager des sentiments, et de ressentir un sentiment de partage et de lien profond avec une communauté de soutien et de se connecter avec des sources qui leur apporteront du réconfort.
La personne en deuil a surtout besoin de soutien le jour des funérailles et ensuite partager ses souvenirs et sa douleur. Écouter et parler même si la personne est très éloignée, surtout ces jours-ci.
C'est pourquoi il est important de trouver des moyens créatifs qui nous permettront d'être avec la personne endeuillée même à l'ombre de la crise du Corona - enregistrer un film ou une chanson ou écrire une lettre. Se rencontrer dans des applications qui offrent la possibilité de réunion à distance et découvrez de quelle manière les membres de la famille en deuil sentiront que la société et la famille participent et partagent avec eux la douleur.

 

Solitude et deuil à l'ombre du virus Corona

 

L'expérience du deuil - même en temps normal - se caractérise par une grande solitude. La personne endeuillée éprouve sa peine tandis que le monde qui l'entoure poursuit son quotidien. Nous suggérons généralement aux gens de ne pas s'isoler de l'environnement au moment du deuil. Mais à l’heure actuelle, tout le monde se trouve en isolement et en quarantaine sociale. Cela peut augmenter le sentiment de solitude et aggraver le sentiment de peine.
Les membres de la famille sont susceptibles de se retrouver seuls chez eux. Les enfants et les adolescents peuvent également éprouver de la détresse du fait que les adultes s’occupent de leur propre peine et ne sont pas toujours libres pour leur souffrance.
Parfois, la peur et l'anxiété généralisées pendant la crise du Corona, ne permettent pas à la personne en deuil de se retrouver dans le deuil et de ressentir pleinement le deuil, et même l'environnement préoccupé par ses inquiétudes n’est pas toujours totalement disponible pour eux.
Au moment du confinement, la famille endeuillée peut également être préoccupée par des problèmes pratiques, à savoir qui s’occupe ou s'occupera de la famille et, éventuellement, des problèmes financiers. Ces effets pourraient s'intensifier du fait de la crise du Corona.

 

Une famille ayant expérimenté la mort en conséquence directe du virus Corona

 

Si une personne décède des suites du virus du Corona ou de complications de maladies antérieures et du virus lui-même, certains éléments peuvent rendre la situation particulièrement difficile pour la famille et les amis. Les personnes traumatisées recherchent de la certitude et le contrôle, et à l’heure actuelle il n’existe aucune certitude et aucun sentiment de contrôle, ce qui augmente les sentiments de deuil et de peine déjà difficiles.
Les membres de la famille peuvent ne pas avoir la possibilité d'accompagner et d'être avec la personne avant sa mort, ni de se séparer en personne. Dans de tels cas, lorsque la mort est rapide et sans préparation ni séparation, des sentiments de choc, de solitude et de chagrin complexe peuvent apparaître.
Nous recommandons à ce que nous, l'environnement, nous efforcions à être en contact avec les membres de la famille en deuil, et bien que nous ne puissions leur rendre visite personnellement, nous devons leur permettre de partager leurs sentiments et de parler de la personne décédée. La personne en deuil surtout le jour de l’enterrement et par la suite a besoin de partager ses souvenirs et sa peine. Écouter et parler, même à distance, est important de nos jours. Ce soutien peut apporter beaucoup de réconfort et de soulagement au chagrin.
 
Les membres de la famille endeuillée peuvent être exposés aux médias qui mettent l’accent de manière traumatique sur les circonstances de la mort due au Corona, et sont susceptibles également d’être exposés à des récits qui intensifieront leur douleur face aux décès liés au virus.
Si vous estimez que votre famille a besoin d'une aide professionnelle supplémentaire, nous vous recommandons de demander une assistance émotionnelle ou une aide médicale auprès de votre médecin de famille.  

Culpabilité et colère

 

Le sentiment de culpabilité est souvent ressenti lors du deuil. Parfois, les gens recherchent des coupables au moment de la mort ou se blâment. Dans la crise du Corona, les personnes en deuil peuvent se blâmer du fait que la personne aimée décédée du virus du Corona est tombée malade et a contracté le virus, ou qu'elles ne l'ont pas protégée ou préservée contre l'infection. Il est possible que le sentiment de culpabilité à ce moment s'intensifie, si elles ne pouvaient pas être avec lui dans ses derniers moments ou qu'il n'était pas accompagné lors de l’enterrement.
Un sentiment de colère peut apparaître comme une réaction à l'impuissance et à la perte de contrôle aux côtés des sentiments d'abandon et de tristesse. La colère peut être dirigée contre les soignants, les hôpitaux, l'État, les membres de la famille et même la personne qui n'a peut-être pas pris soin d'elle-même. La colère peut s’exprimer contre la personne qui a infecté, même si cette personne contagieuse ne le savait pas ou n'en avait pas conscience.
Au moment du confinement, la colère et la culpabilité seront exacerbées si elles ne s’expriment pas et ne sont pas reconnues, et elles peuvent nuire à la personne et à sa famille.
Nous devons écouter les émotions, donner à la colère et à la culpabilité sa place pour être entendu et reconnu au même moment.
Si vous avez subi une perte, nous vous suggérons de prendre connaissance des options d'aide proposées par l'association et de nous contacter. Si vous connaissez une famille qui semble avoir besoin d'une aide professionnelle supplémentaire, demandez-lui de nous contacter ou de consulter son médecin de famille.
Les pages suivantes vous offrent - aux familles ayant connu la perte d’un proche - une variété d'options professionnelles d'aide et de soutien technique et émotionnel - le tout de manière bénévole et sans frais.

En quoi pouvons-nous vous soutenir?

arrow&v
Comment pouvons-nous vous aider (vous pouvez cocher plusieurs options)
arrow&v
Sexe
arrow&v
Le temps écoulé depuis le décès
arrow&v

Parlez-nous

09-7468986

Heures de travail: du dimanche au jeudi de 8h00 à 20h00 le vendredi de 8h00 à 16h00

©בנתיבי אודי ע״ר